Dernières heures

Salaire minimum – Maintenir le cap et réduire l’impact sur les entreprises

22 janvier 2018 | par Tommy Gauthier
Salaire minimum – Maintenir le cap et réduire l’impact sur les entreprises
Actualités régionales
0

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines (CCITM) considèrent que la hausse de 6,7% du salaire minimum, qui passera à 12$, représente une augmentation significative, supérieure à l’inflation, qui aura des impacts sur la compétitivité des entreprises. Elles estiment cependant que le gouvernement du Québec maintient le cap et qu’il respecte ainsi son engagement en proposant une augmentation graduelle et visant un salaire minimum équivalent à 50 % du salaire moyen québécois d’ici 2020, tel que le recommandait la FCCQ de même qu’un nombre important d’économistes.

« Le processus de fixation du salaire minimum doit suivre un raisonnement économique afin d’assurer que les effets d’une hausse soient globalement positifs. On doit prendre en compte le contexte québécois et non chercher des comparaisons avec d’autres juridictions aux réalités différentes », ont déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ et Lucie Rouleau , présidente de la CCITM.

La FCCQ et la CCITM rappellent que la Banque du Canada a récemment estimé que le Canada perdrait approximativement 60 000 emplois en raison des hausses importantes du salaire minimum, principalement en Ontario qui vise à adopter le salaire minimum à 15 $ dès l’an prochain. Ces pertes d’emplois toucheraient particulièrement les plus jeunes et les personnes issues de milieux défavorisés.

Pour la FCCQ et la Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines,  la décision du gouvernement, constitue une charge supplémentaire pour les entreprises québécoises alors qu’une augmentation des cotisations patronales au Régime de rentes du Québec a été annoncée récemment.

Selon Stéphane Forget et Lucie Rouleau, « dans un contexte où les taxes sur la masse salariale imposées aux entreprises québécoises sont encore de loin supérieures à la moyenne canadienne, la FCCQ et la CCCITM s’attendent à ce que des mesures de compensation fiscale viennent réduire cet écart compétitif lors du prochain budget québécois ».

 

À propos de la CCITM

La Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines (CCITM) est un réseau de gens d’affaires de près de 400 entreprises provenant de diverses sphères d’activité économique (industrielle, commerciale, professionnelle, service, institutionnelle, travail autonome, etc.). Elle favorise ainsi activement le développement de sa communauté tout en veillant ainsi sur les intérêts de ses membres grâce à l’exercice de son dynamisme ainsi qu’à son pouvoir de représentation et à la force de son réseau.

 

À propos de la FCCQ

Grâce à son vaste réseau de quelque140 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

Rediffusion | Source : CITMM, Suzanne Lacombe, Directrice générale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *