Dernières heures

SOIRÉE D’INFORMATION POUR DEVENIR AGENT DES SERVICES CORRECTIONNELS AU CEGEP DE THETFORD

20 février 2014 | par Tommy Gauthier
SOIRÉE D’INFORMATION POUR DEVENIR AGENT DES SERVICES CORRECTIONNELS AU CEGEP DE THETFORD
Actualités régionales
0

Agent des services correctionnels : une profession | Un nouveau groupe débutera au mois d’août prochain | Soirée d’information le 15 avril prochain

Plusieurs se questionnent sur le milieu carcéral. Est-ce que les prisons au Québec ressemblent à ce que l’on voit à la télé? Est-ce que les détenus cohabitent et entretiennent des relations? Est-ce que les agents exercent un pouvoir sur les détenus? Voici plusieurs questions qui nous intriguent puisque, pour la plupart d’entre nous, c’est un monde inconnu.

Il existe plusieurs types de centre au Québec. Dépendamment de la sentence, les détenus ne fréquentent pas le même type d’établissement. Tout au long des procédures judiciaires, les prévenus sont incarcérés au provincial, pour ensuite y demeurer si la durée de la sentence est de deux ans moins un jour. Pour les sentences de deux ans et plus, les prévenus sont alors transférés dans les pénitenciers fédéraux pour y être incarcérés tout au long de leur peine.

Au niveau provincial, nous comptons plus de 2 000 agents des services correctionnels. La plupart d’entre eux exercent leur profession dans les établissements de détention, mais peuvent aussi être appelés à travailler dans les palais de justice et dans la communauté. Ce sont plus de 4 000 détenus qui sont incarcérés dans les différents établissements provinciaux.

L’agent des services correctionnels est en relation quotidienne avec les personnes incarcérées. Il doit contribuer à la réinsertion sociale et à la responsabilisation des détenus afin de garantir une sécurité durable. Par ailleurs, l’agent des services correctionnels, en collaboration avec les autres intervenants, notamment l’agent de probation, assure une présence auprès des personnes condamnées à purger leur peine dans la communauté. Les tâches à accomplir par un agent des services correctionnels visent l’encadrement et l’accompagnement des détenus afin de les rendre des citoyens respectueux des lois.

Afin d’accéder à la profession d’agent des services correctionnels, les candidats doivent posséder les qualités requises, soit être dynamique, posséder une approche empreinte de respect envers les personnes et être intéressé à travailler en équipe. Pour y être admissibles, les candidats intéressés doivent posséder leur diplôme d’études secondaires. De plus, ils doivent avoir complété deux années d’études postsecondaires dans un domaine reconnu ou avoir obtenu l’attestation d’études collégiales en techniques d’intervention en milieu carcéral. Lorsque le candidat a complété ses études, il doit s’inscrire au concours du ministère de la Sécurité publique afin de réussir les examens écrits, l’examen médical conforme aux normes prescrites, ainsi que l’enquête de bonnes moeurs incluant la vérification des antécédents judiciaires. Lorsque le candidat est embauché, il doit compléter une formation de huit semaines à l’École nationale de police de Nicolet afin de faire la formation requise en début d’emploi.

Depuis 2008, le Cégep de Thetford offre l’attestation d’études collégiales en Techniques d’intervention en milieu carcéral. Ce sont plus de 75 diplômés qui exercent maintenant la profession dans divers centres au Québec. Le programme, d’une durée de 1 605 heures, débutera au mois d’août prochain.

Les personnes doivent communiquer avec nous pour réserver une place. Donc, la soirée a lieu le 15 avril, à 19 h au Cégep.

Rediffusion | via le Cégep de Thetford

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *