Dernières heures

Thomas Sigouin; un passage des Filons au Phoenix

24 octobre 2018 | par Tommy Gauthier
Thomas Sigouin; un passage des Filons au Phoenix
Sport
0

Le vieil adage qui dit que tous les chemins mènent à Rome
convient probablement très bien pour illustrer le parcours de Thomas Sigouin dans le monde du hockey.
En effet, celui qui défendait la cage des Filons de Thetford dans la ligue collégiale, pas plus tard l’an dernier, s’aligne cette saison avec le Phoenix de Sherbrooke de la ligue junior majeure du Québec. Il faut dire que ce n’est pas la seule raison qui fait en sorte qu’on
parle d’un parcours atypique dans le cas de Sigouin puisque ce dernier, contrairement à la majorité des jeunes Québécois, a opté pour évoluer dans le réseau scolaire plutôt que civil.
Voilà la raison pour laquelle il a préféré le Collège Clarétain de Victoriaville à la ligue Midget AAA. Et comme une suite logique à ce cheminement, il a ensuite rejoint le programme des Filons du Cégep de Thetford, la saison dernière, après avoir été repêché l’année précédente par le Phoenix de Sherbrooke.
« Avec le Collège Clarétain, je jouais sous les ordres de  Nicolas Boucher. Avec son passage chez les Filons l’an dernier, cela devenait très intéressant pour moi de me joindre à l’équipe, et encore plus avec la présence de Stéphane Fiset dans l’entourage du club.
D’ailleurs, après avoir été retranchés du camp du Phoenix, leurs dirigeants étaient très favorables à l’idée que je me joigne aux Filons. Ils avaient pleine confiance que je parvienne à me développer avec eux. Au final, c’était la meilleure décision pour moi », de mentionner celui qui a réussi à conserver une moyenne de buts alloués de 1,85 en 26 rencontres dans l’uniforme noir et or.

Une nouvelle expérience

L’excellente saison de Sigouin avec les Filons l’an dernier et ses performances au récent camp d’entraînement du Phœnix ont convaincu l’état-major sherbrookois qu’il méritait sa place. « J’ai connu un bon camp, mais je dois continuer à me battre à chaque match, à chaque pratique. Nous sommes trois gardiens dans l’équipe et je dois gagner mon poste.

C’est à moi de donner mon meilleur et le maximum à chaque fois que j’en aurai l’occasion ».
Quant au rôle qu’il sera appelé à jouer cette saison, Thomas Sigouin ne le connaît pas vraiment, mais il est prêt à faire ce qu’on lui demandera. « Il y a un gardien de 20 ans devant moi. Je veux donc profiter de l’année pour apprendre et pour devenir le premier
gardien l’an prochain. Ici, la vitesse est plus grande, l’exécution est meilleure, les joueurs sont plus forts. C’est le meilleur calibre pour les joueurs de 20 ans et moins », affirme celui qui étudie en sciences humaines.

De bons souvenirs
Même s’il entend consacrer toute son attention et ses énergies à aider sa nouvelle équipe, l’ex-Filon ne conserve que de bons souvenirs de son passage au sein du programme du Cégep de Thetford. « Ce que je retiens le plus de mon aventure avec les Filons, c’est l’expérience que j’ai acquise. C’est là que j’ai appris ce qu’est le vrai hockey. Le fait de vivre en appartement, d’être responsable, de concilier les études et le hockey, tout ça m’a fait grandir. Je me souviendrai toute ma vie de mon passage avec les Filons. J’ai eu
l’occasion de jouer souvent et j’avais la chance d’avoir une bonne équipe, de bons coéquipiers. Je suis persuadé que je n’en serais pas rendu là aujourd’hui sans cette expérience. Je ne regrette nullement mon choix », de conclure le sympathique gardien.

 

Renseignements :
Mario Royer
Service des communications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *