Dernières heures

UNE PREMIÈRE DANS LE MILIEU COLLÉGIAL : OUVERTURE D’UN FAB LAB AU CÉGEP DE THETFORD

27 octobre 2014 | par Tommy Gauthier
UNE PREMIÈRE DANS LE MILIEU COLLÉGIAL : OUVERTURE D’UN FAB LAB AU CÉGEP DE THETFORD
Actualités régionales
0

Le Cégep de Thetford est fier d’annoncer officiellement l’ouverture d’un Fab Lab en ses murs, à compter du 4 novembre prochain. Par le fait même, le Cégep de Thetford devient le premier établissement collégial à ouvrir ses locaux et à offrir ses installations à la population générale pour la réalisation de projets divers.

Un Fab Lab, c’est un atelier ouvert au public, où sont rendus disponibles les équipements nécessaires pour produire des objets à utilité personnelle ou au bénéfice de la collectivité.

Le Fab Lab Orange mécanique du Cégep de Thetford mettra donc à la disposition des utilisateurs certains équipements utilisés par les programmes Techniques de génie mécanique et Techniques de la plasturgie dont la prototypeuse rapide, une imprimante 3D que se partagent les deux départements.

C’est l’enseignante en Techniques de génie mécanique au Cégep de Thetford, madame Sarah Thibault, qui est l’instigatrice du projet. « Je me suis dit que les cégeps étaient les institutions les plus appropriées pour tenir ce genre d’atelier parce qu’ils ont l’expertise, la disponibilité et la volonté de faire bénéficier leurs installations ». Pour le Cégep, c’est également une façon de se rapprocher de la population locale. Celle-ci poursuit en disant que certaines personnes et organismes communautaires ont déjà manifesté leur intérêt envers le Fab Lab du Cégep. « Ce sont des gens qui veulent réaliser un projet, mais qui n’ont pas nécessairement les outils et les connaissances pour le faire. Le Fab Lab leur permettra d’apprendre les logiciels et d’avoir les outils nécessaires.»

Le Fab Lab permettra également aux étudiants du Cégep, notamment à ceux qui se destinent à des études en génie à l’université, de venir à l’atelier dans le cadre de leur projet de fin d’études. Déjà, ils venaient dans les ateliers de génie mécanique, sans structure pour les accueillir.

L’accès au Fab Lab sera gratuit. Toutefois, si un utilisateur décide de réaliser un projet, il devra assumer les coûts des biens consommables. Par exemple, imprimer un objet en 3D occasionne des coûts en termes de résine.

Le premier Fab Lab a été lancé en 2001 dans un programme du Centre des Bits et Atomes (Center for Bits and Atoms) au sein du Massachusetts Institute of Technology à Boston par le professeur Neil Gershenfeld et ses collègues afin d’outiller ses étudiants pour concrétiser leurs idées. Ce concept a depuis fait le tour de la planète. Au Québec, il existe la communauté Fab Lab Québec qui aide les organismes à en mettre sur pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *