Dernières heures

LA FCEI SALUE LA VILLE DE THETFORD QUI S’ENGAGE DANS LA LUTTE À LA PAPERASSERIE

31 janvier 2014 | par Tommy Gauthier
LA FCEI SALUE LA VILLE DE THETFORD QUI S’ENGAGE DANS LA LUTTE À LA PAPERASSERIE
Actualités régionales
0

Un impact positif pour les PME

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) félicite la Ville de Thetford Mines qui a pris des engagements en faveur de la lutte contre la réglementation excessive dans le cadre de la 5e Semaine de sensibilisation à la paperasserie. « Nous sommes très satisfaits de l’intérêt que porte la Ville aux conséquences néfastes qu’ont la réglementation et la paperasserie sur le quotidien des entreprises situées sur son territoire », se réjouit Martine Hébert, vice-présidente principale, Québec et porte-parole nationale de la FCEI.

Reconnaissant l’importance des petites et moyennes entreprises (PME) dans sa localité et ayant à coeur de favoriser leur développement et leur prospérité, la Ville a répondu à l’appel de la FCEI en posant un geste concret en faveur de la réduction du fardeau réglementaire sur les PME. En effet, elle a adopté une résolution qui prévoit que le conseil municipal s’engage, lors de l’étude de tout nouveau règlement ou avant d’imposer toute nouvelle formalité administrative (formulaires, permis, etc.), à considérer l’impact potentiel qu’il pourrait avoir sur les petites entreprises situées sur son territoire.

« Nous devons souligner le leadership et l’engagement de Thetford Mines et nous souhaitons qu’elle serve d’exemple pour sensibiliser l’ensemble des municipalités du Québec à l’importance qu’ont les PME dans leur localité », poursuit Mme Hébert.

En effet, aux quatre coins du Québec, les PME sont le poumon de notre économie. Elles fortifient toutes les communautés et contribuent à leur développement en créant de l’emploi sur place, de la richesse foncière pour la municipalité, une diversification de l’économie locale et bien plus encore. « Malheureusement, les propriétaires de petites entreprises croulent sous le fardeau de la réglementation et sont souvent affectés par cette « taxe déguisée » qui totalise 7 milliards de dollars au Québec et qui mine leur capacité à croître et à créer des emplois. Il est donc très encourageant de voir des municipalités s’engager ainsi à faire des efforts pour créer un climat d’affaires plus favorable aux PME. Nous invitons l’ensemble des élus municipaux à emboîter le pas », conclut Martine Hébert.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

Rediffusion | Source : FCEI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *